Actualités et ressources>
Travel & Expense : ce qui vous attend en 2024

Travel & Expense : les prévisions de Navan pour 2024

author two

L'équipe Navan

8 janv. 2024
Lecture : 8 min.
Piste de décollage d'un aéroport au coucher du soleil avec les chiffres de l'année 2024 sur le tarmac.

Il y a un an, nous avions vu juste quand nous avions déclaré que les voyages d'affaires reprendraient de plus belle en 2023. Mais au fur et à mesure de leur reprise, c'est une autre évolution qui a fait les gros titres : l'IA générative et l’enthousiasme qu’elle a généré. 

Aujourd'hui, l'hyperaccélération de son développement démontre le rôle déterminant - et transformateur - que va jouer cette technologie au cours de l'année à venir. Bien sûr, dans l’industrie complexe de la gestion des voyages et des notes de frais, l'IA générative ne sera pas la seule à faire des vagues. Les changements rapides qui s'annoncent pour les compagnies aériennes, les fintechs et bien d'autres changeront également la façon dont les entreprises abordent la gestion des voyages et les notes de frais.

Dans ce contexte, voici ce que les dirigeants de Navan prévoient pour l'industrie des voyages et des notes de frais au cours de l'année à venir.

IA générative

Le concept d'interaction homme-machine (IHM) sera entièrement réinventé. En 2024, les applications web et mobiles seront entièrement repensées et nous commencerons à voir émerger une nouvelle tendance dans la manière dont nous interagissons avec ces applications. Par exemple, vous n’aurez plus besoin de naviguer dans des menus complexes pour pouvoir effectuer une action simple, comme ajouter un club de fidélité à votre profil. Vous ne verrez que ce que vous avez besoin de voir, quand vous en avez besoin.

Les modèles d'IA générative deviendront toujours plus petits, plus mobiles et avec une inférence plus rapide. Cela permettra d'accélérer le développement et la mise en œuvre d'applications de plus en plus spécifiques. Imaginez un mini-ChatGPT alimentant votre téléphone ; des applications tierces pourraient s'y intégrer et permettre une expérience utilisateur d’une qualité incroyable. 

L'IA proactive deviendra l'expérience utilisateur ultime. Ces changements (HCI et LLM plus petits) permettront aux solutions d'anticiper les besoins des utilisateurs sur la base de modèles de voyage connus et d'accomplir des tâches de manière proactive. Cela remodèlera l'interface utilisateur traditionnelle, qui aura bientôt un point d'entrée sous forme de chat vocal ou textuel.

- Ilan Twig, CTO et cofondateur

Voyages d'affaires

L'IA générative permettra une personnalisation inégalée de l’expérience des voyageurs. Depuis que les réservations de voyage se font en ligne, la personnalisation des résultats pour chaque voyageur est un objectif qui a fait couler beaucoup d'encre, mais qui n'a jamais été atteint. Mais aujourd'hui, grâce à l'IA générative, cet objectif est désormais à portée de main, et les voyageurs d'affaires fréquents en seront les grands gagnants. Aujourd’hui, il arrive encore à certains d'entre eux de devoir se rendre sur plus de 20 sites de réservation pour pouvoir trouver ce qu’ils cherchent.

L'écart d'expérience de l'IA générative va se creuser. En 2024, les utilisateurs sentiront l'écart se creuser entre les entreprises qui se contentent d'utiliser des programmes ChatGPT dans des wrappers et les organisations qui ont intégré des outils d'IA générative directement dans leurs systèmes. Les voyageurs n’auront plus à passer par une recherche classique et pourront arriver plus rapidement au résultat escompté.

La pénurie de main-d'œuvre dans le secteur du voyage continuera, stimulant les innovations en matière d'IA. En 2024, le manque d'agents de voyage expérimentés ayant une connaissance approfondie de l'industrie obligera les entreprises spécialisées dans le voyage d’affaires à se tourner vers les automatisations. Pour y parvenir, elles devront s'appuyer davantage sur l'IA générative, qui offrira aux voyageurs une assistance personnalisée et disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, et donnera aux agents la bande passante nécessaire pour se concentrer sur les questions qui nécessitent une expertise humaine.

- Nina Herold, COO

Notes de frais

En 2024, les fintechs spécialisées dans les cartes corporate ne peuvent plus compter uniquement sur les modèles d'interchange et diversifieront leurs flux de revenus. Au cours des dernières années, de nombreuses fintechs ont risqué de s'effondrer en raison d'une offre produit trop étroite ou de récompenses clients impossibles à maintenir sur la durée - en particulier sur le marché des cartes d'entreprise, qui dépend des commissions d'interchange.

En 2024, ces fintechs devront prendre des décisions difficiles concernant les récompenses clients ou élargir leurs portefeuilles de produits pour atténuer les risques. Celles qui réussiront démontreront que l'augmentation du volume est intrinséquement liée au fait d’être en mesure de fournir une expérience supérieure à celle des alternatives plus traditionnelles.

Autre innovation qui transforme le monde de la fintech : les collaborations. Les grandes banques s'efforcent de devenir des « guichets uniques » pour leurs clients plutôt que de se contenter d’être un service ou un partenaire supplémentaire à gérer.

Cela représente une opportunité en or pour les fintechs et signe le début d’une vraie renaissance pour le secteur financier. 2024 verra une augmentation des partenariats entre les banques traditionnelles et les fintechs - donnant lieu à des modèles commerciaux inédits et redéfinissant les normes du secteur.

- Michael Sindicich, CEO de Navan Expense

Inventaire

Les modèles de récompense de l'industrie du transport aérien continueront d'évoluer. En 2024, les compagnies aériennes qui ont adopté la norme NDC (nouvelle capacité de distribution) transformeront leur façon de travailler avec les entreprises et les agences, y compris la gestion des contrats. Les structures qui en résulteront refléteront tout ce que la NDC a à offrir et ouvriront la voie à une utilisation accrue de cette technologie, dans le but d'inciter les voyageurs à réserver par l'intermédiaire de canaux privilégiés.

Pour mettre en évidence les avantages de la NDC, les compagnies aériennes tireront parti de cette technologie pour offrir un contenu plus adapté et des récompenses personnalisées aux voyageurs, aux programmes d'entreprise et aux agences. Cela génèrera une plus grande cohérence opérationnelles, une augmentation de la fidélité et permettra la création de nouvelles récompenses individuelles et groupées.

Une révolution similaire se prépare pour les hôtels. En 2024, les groupes hôteliers vont modifier leur mode de distribution. Afin de travailler plus directement avec les agences et les clients, les leaders de l'hôtellerie commenceront à chercher des moyens différents de distribuer leur contenu. Ceux qui y parviendront se distingueront clairement des autres !

L'écart entre les TMC dans l’utilisation de la NDC se creusera. Les changements agressifs des stratégies de distribution des compagnies aériennes auront un impact important sur les TMC. Celles qui refuseront l'adoption de la NDC devront faire face à une augmentation des suppléments GDS et une exclusion du contenu qui touchera de plein fouet les acheteurs de voyages.

- Dane Molter, VP Product

Habitudes des voyageurs

Alors que la demande en matière de voyages pour les vacances reste forte, les déplacements alliant travail et loisir gagneront en importance. En 2024, la demande en voyages commencera à se normaliser. Les employés continueront à se tourner vers le bleisure (contraction des mots anglais business et leisure), en hausse de 72 % par rapport à l'année précédente), pour découvrir de nouveaux endroits tout en économisant sur les frais de voyage.

La saisonnalité deviendra plus fluide. L'époque où il existait de réels pics d’activité pour le secteur du voyages pourrait bien être révolue, car la saisonnalité n’est plus aussi rigide.

La plus grande flexibilité des environnements de travail permet aux voyageur de voyager n'importe quel mois de l'année - pas seulement pendant les semaines de vacances traditionnelles ou les week-ends - et de profiter au maximum de leurs jours de congé. Bien qu'il y ait encore des pics pendant les saisons traditionnelles de forte activité comme les mois d'été et les vacances scolaires, les réservations de voyages seront réparties plus uniformément tout au long de l'année 2024.

La Gen Z et les millenials fréquenteront de plus en plus les conférences et salons. Les conférences sont en train de devenir de véritables épicentres pour les jeunes générations désireuses de combiner le travail avec des expériences et des voyages.

Alors que l'environnement macroéconomique se resserre et que les entreprises réduisent les voyages non essentiels, les jeunes générations sont plus que jamais avides de voyages et d’expériences en personne. Les conférences représentent un lieu de rencontre et une plateforme de réseautage efficace entre pairs, mais aussi avec les prospects et les clients, et permettent se retrouver le soir entre amis pour profiter de la vie nocturne.

-Kelly Soderlund, experte en voyages d'affaires

Zoom sur les voyages en Europe

En Europe, il faut s'attendre à ce que les vols continuent à être perturbés pendant une bonne partie de l'année 2024. La demande en voyages revient plus vite que l'offre, car les compagnies aériennes sont encore en train de se remettre du ralentissement. Les perturbations à venir obligeront les entreprises à fournir une assistance voyageurs accrue et pousseront les voyageurs à se diriger vers les plateformes de réservation de voyages en libre-service.

Pour fournir une assistance rapide et efficace aux clients, les intégrations d'IA générative devront élargir leur champ d'application.

Les nouvelles réglementations exigeront que l'on se concentre encore plus sur la durabilité. Pour répondre aux nouvelles lignes directrices mises en œuvre par la directive de l'UE sur les rapports de durabilité des entreprises (CSRD), les entreprises devront évaluer de près toutes les décisions commerciales liées à la durabilité, des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre jusqu'à la gouvernance de la durabilité et aux systèmes de récompenses.  

Les entreprises devront collaborer plus étroitement avec les fournisseurs qui proposent des alternatives durables et investir dans la formation des employés. Cette évolution entraînera un besoin accru d'accès à des données en temps réel, telles que l'impact carbone du programme de voyage d'une entreprise.

- Michael Riegel, CEO de Navan EMEA

Cela pourrait aussi vous intéresser