Blog>
NDC : Navan célèbre une étape majeure en Europe

Navan intègre le contenu NDC de 10 compagnies aériennes européennes à sa plateforme

author two

Nikita Schaub

21 sept. 2023
Lecture : 6 min.
Avion atterrissant sur le tarmac au coucher du soleil devant une chaîne de montage enneigée

Aujourd’hui, aucun Travel Manager n’ignore les avantages potentiels de la New Distribution Capability (NDC). Mais s’il est impossible de passer à côté de ce sujet dans l’actualité, l’intégration de la NDC dans la pratique est bien plus timide. En effet : la plupart des TMC attendent qu’un GDS (Global Distribution System) leur donne accès à ce contenu.

En permettant à nos clients un accès direct à ces connexions, nous optons pour la stratégie inverse. Navan propose désormais des connexions NDC avec 10 compagnies aériennes européennes. Le mois dernier, le contenu NDC d’Air France, KLM, British Airway et de Finnair est venu compléter le contenu déja disponible du Lufthansa Group, qui comprend Air Dolomiti, Austrian Airlines, Brussels Airlines, Discover Airlines, Lufthansa et Swiss International Air Lines.

Ces dernières années, la NDC a beaucoup fait parler d’elle. Les compagnies aériennes et les solutions de gestion des voyages comme Navan ne tarissent pas d’éloges à son égard. Et ce n’est que le début : de plus en plus de compagnies aériennes adoptent cette nouvelle norme, de de plus en plus d’entreprises recherchent la parité des prix qu’offrent les canaux directs.

En rendant accessible le contenu de compagnies aériennes majeures, Navan permet à ses clients de bénéficier de tarifs moins chers et de plus d’options. Et vous pouvez profiter de ces avantages dès aujourd’hui.

Comment la NDC transforme l’industrie du voyage d’affaires

La NDC, c’est quoi ? C’est une nouvelle norme de transmission des données qui vient remplacer le protocole EDIFACT, créé dans les années 80 et toujours en usage aujourd’hui. Pour faire simple, EDIFACT et la NDC sont au contenu aérien ce que la définition standard et la haute résolution sont au format vidéo. EDIFACT ne permet pas la même granularité (et donc d’accéder la multitude d’options disponibles) et génère souvent des écarts de prix importants entre les tarifs sur les canaux direct et traditionnels (plus couramment appelés GDS traditionnels ou GDS EDIFACT). Mais avec la norme NDC, les compagnies aériennes ont plus de flexibilité quant à la tarification et à la gestion de l’offre. Le problème, c’est que la mise en place d’une connexion NDC est une tâche complexe, qui requiert un certain investissement et une collaboration étroite avec les partenaires de l’industrie. Pour cette raison, la NDC reste un « mythe » pour de nombreux Travel Managers : ils en entendent beaucoup parler, mais n’en profitent pas en réalité. Quant aux acteurs traditionnels du voyage d’affaires, ils voient la NDC comme une sorte de bête noire à laquelle ils craignent de se confronter eux-mêmes, attendant que leur fournisseur leur ouvre la voie.

Pourtant, une fois les aspects stratégiques et techniques réglés et la connexion établie, le processus de réservation est sans coutures. Les clients des quelques TMC qui ont accès à ce contenu prennent rapidement conscience des énormes avantages de la NDC et comprennent pourquoi elle est devenu la méthode de distribution préférée des compagnies aériennes.

Lorsqu’ils réservent un voyage d’affaires, les Travel Managers souhaitent évidemment que leur outil de réservation leur propose les même options que celles qu’ils trouveraient sur le site de la compagnie aérienne. De même, les équipes Finance espèrent accéder aux plus bas tarifs possibles. Mais à mesure que les compagnies aériennes accélèrent leur transition vers la NDC, de nombreux tarifs disparaissent des solutions traditionnelles, et les différences de prix entre les canaux traditionnels et le contenu NDC se creusent.

Connexions NDC : qu’est-ce que ça change pour les clients de Navan ?

Dans une étude récente, Navan compare les tarifs de centaines de vols répartis entre canaux GDS traditionnels et connexion NDC. Ces recherches ont montré que retarder l’adoption de la NDC a des conséquences négatives :

  • Dépassement du budget voyage : la NDC représente une économie potentielle pouvant aller jusqu’à 12 % en fonction de la compagnie aérienne, puisqu’elle n’inclut pas les surcharges GDS et offre un avantage de prix par rapport au protocole EDIFACT. De ce fait, les tarifs obtenus via la NDC peuvent être jusqu’à 35 % moins chers.
  • Leakage et manque de confiance : en fonction de l’itinéraire, jusqu’à 57 % des tarifs mis en ligne par une compagnie aérienne ne s’affichent pas dans votre outil de réservation. En d’autres termes, la majorité des tarifs disponibles existent… en dehors de votre plateforme ! Cela a tendance à générer du leakage et un manque de confiance auprès des employés, et prive les entreprises de visibilité et de contrôle sur leur budget.

Pour aller plus loin dans l’analyse de ces résultats et mieux comprendre l’impact que peut avoir la NDC sur un programme de voyage, lisez l’étude complète (en anglais) : NDC VS EDIFACT : les coûts cachés que paie votre entreprise.

Comment les TMC sourcent leur inventaire

Si la plupart des TMC tirent leur inventaire d’un seul GDS, ce n’est pas la seule option. Il existe d’autres sources, comme des aggrégateurs et des connexions directes avec les fournisseurs. En matière d’inventaire, Navan se différencie des autres plateformes de trois façons :

  • La stratégie des fournisseurs de contenu : la plupart des TMC attendent qu’un des GDS propose une connexion NDC ou que les outils de réservation qu’elles utilisent se connectent à d’autres fournisseurs. Pendant ce temps, les clients paient leurs voyages trop cher et l’inventaire incomplet auquel ils ont accès favorise le leakage.

L’approche de Navan : nous sourçons notre inventaire sur de multiples GDS, aggrégateurs et connexions directes afin de proposer un inventaire adapté aux besoins des voyageurs, au meilleur tarif disponible, sans compromettre l’expérience utilisateur.

  • Stratégie « go-to-market » : au sein de l’industrie, on annonce souvent le lancement de nouvelles connexions NDC. La réalité est cependant moins séduisante : elles se limitent souvent à un seul pays et sont rarement déployées plus largement. Une méthode qui fonctionne sur le plan du marketing, mais pas très efficace pour les budgets des clients.

L’approche de Navan : l’une de nos missions est de rendre accessible le meilleur contenu à nos clients et de les faire profiter des dernières innovations de l’industrie. Nous investissons massivement pour activer la NDC depuis le plus grand nombre de pays possible et ne considérons une connexion officiellement lancée que lorsqu’elle est disponible à grande échelle.

  • Optimisation du contenu : certaines TMC cherchent à lancer le plus de connexions NDC possibles, mais font des compromis sur l’expérience utilisateur et une croix sur des fonctionnalités essentielles. Par exemple, il est parfois impossible de modifier ou d’annuler une réservation en ligne, ce qui oblige les clients à contacter un agent.

L’approche de Navan : nous optimisons le contenu NDC pour offrir le même niveau d’autonomie aux utilisateurs qu’avec le contenu GDS : pouvoir, entre autres, échanger ou annuler une réservation directement en ligne, sans devoir contacter systématiquement un agent.

Conclusion

Pour résumer, la NDC n’est peut-être pas la solution idéale, mais aujourd’hui, c’est un outil très efficace pour les entreprises avec des besoins importants en termes de voyages. Chez Navan, les utilisateurs sont notre priorité, et c’est la raison pour laquelle nous misons sur la NDC et mettons tout en œuvre pour que cette technologie, qui transforme déjà l’industrie du voyage d’affaires, fasse partie intégrante de notre plateforme.

Cela pourrait aussi vous intéresser